• 8314 visits
  • 371 articles
  • 8057 hearts
  • 2842 comments

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de rechute. Mais ce n'est plus une chute constante. 18/05/2017


Bonjour. Bonsoir.
Ca fait un petit moment que je ne suis plus passée par ici. Mais j'avais besoin de le faire. Peut-être pour fermer la boucle. Comment commencer...
J'ai ouvert ce blog à 14 ans. Je vais sur mes 18. 4 années se sont écoulées et tellement de choses se sont passées.
Quand j'ai commencé à écrire ici, j'étais au plus mal. On peut facilement le remarquer quand on remonte dans les archives ahah! Problèmes avec la nourriture, avec les autres mais surtout avec moi-même. Perte totale d'espoir, d'estime de moi, de confiance, envie constante de mourir, de partir, sans bruit.
Et je voulais vous dire que c'est derrière moi, en tout cas une bonne partie. Je ne suis pas heureuse mais je pense pouvoir dire que je suis bien. Je ne suis pas aussi laide et inutile que je le croyais. Je plais physiquement, mentalement, j'ai des amis et des rêves mais surtout un avenir. Je peux manger, j'ai le droit de le faire. J'ai le droit de vivre, de rire, d'aimer. J'ai le droit d'être moi et de m'habiller comme je le désire. Je suis libérée. Je vais danser, voyager et je suis en route pour l'université.
Merci. A tous ceux qui ont suivi mon univers d'ado perdue. Merci de m'avoir soutenue de près ou de loin. Soyez heureux, entourez vous des bonnes personnes. Soyez fort. Parce que un jour, vous vous rendrez compte que ça ne fait plus aussi mal qu'avant. Que vous vivez vraiment et que vous existez. Mais surtout, parce qu'à la fin, tout ira bien.

03/06/2016

-Eva? 
-Oui? elle répondit d'une voix ensommeillée.
-Bonsoir. Je suis la mère d'Ambre. Nous sommes à l'hôpital. On.. On pense qu'elle a voulu se suicider. On.. On ne sait pas si elle va s'en sortir.
 
Deux jours passèrent. Elle se retrouva au cimetière.
 
Elle était entourée de gens habillés de noir, en pleurs. Elle, elle ne pleurait pas. Mais elle ne souriait pas non plus. Elle avait le regard vitreux, le visage pâle et les cheveux ternes. Ironiquement, alors que la vivante c'était elle, elle puait la mort. Quand on lui parlait, elle ne prenait même plus la peine de répondre. Elle regardait autour d'elle. Elle se demandait ce qu'elle faisait là. Un enterrement religieux! Alors qu'Ambre n'était pas plus croyante qu'elle! Elle partit alors, tout simplement.
 
Trois mois passèrent.
 
Elle ne mangeait plus. Elle s'était retrouvée seule après avoir rejeté tout le monde, coup sur coup. Elle se perdait dans la douleur sourde, qu'elle ne ressentait qu'à peine, tant elle s'était habituée à sa présence constante. On ne la reconnaissait plus, ses notes avait rejointe son amour, six pieds sous terre. Elle avait abandonné ses cours de danse et déconnait à plein temps. Ses cuisses étaient lacérées de haut en bas. La drogue et l'alcool habitaient son sang à temps plein.
Elle lui avait pourtant dit qu'elle était facile à oublier mais elle ne l'avait jamais crue. A présent, elle se rend compte qu'elle aurait préféré qu'elle ait raison.

Hello 01/03/2016

Bonjour à tous!
Et non je ne suis pas morte! Pas encore du moins ? Je suis désolée de ne pas avoir posté depuis longtemps... Il s'est passé pas mal de choses dans ma vie, des bonnes comme des mauvaises mais je vais beaucoup mieux aujourd'hui. De plus, j'ai beaucoup de travail pour les cours. Je compte revenir bientôt avec des nouveaux textes.
J'espère que vous allez bien!

Via Skyrock Android

#93 01/02/2016




"Mais qu'est ce que tu veux ?
Celui que je voulais c'était toi
Mais tu m'as dis de m'en aller
Mais je ne t'ai jamais dis au revoir" Ahs




Remix from SMOKEYOURSPLIFF

Je ne veux plus 25/12/2015


Hier on était le 24 décembre. Réveillon de Noël et ce qui s'en suit. Beaucoup de nourriture, champagne ou mousseux, cadeaux. Et pour la première fois, je me suis sentie comme... Comme une étrangère. Une étrangère envers moi même. Je veux dire... Je suis lesbienne vous savez. J'aime les filles et une en particulier. Je suis en couple et heureuse avec elle, elle est dans ma tête à chaque moment et y a rien de plus beau. Mes amis le savent, je le sais et ma cousine est aussi dans la confidence. Puis vous savez le 24 c'est les courses de dernière minute. J'habite dans une petite ville, je fais les courses avec ma mère au même endroit depuis que je suis née. Le personnel me connait. Et là dans le magasin, au rayon épices j'ai croisé une employée. "Quelle belle jeune femme qu'elle devient ta fille, les garçons doivent suivre. T'as un petit ami?" Et à moi de répondre que non "Ah ça ne t'intéresse pas?" Non. Non ça ne m'intéresse pas. Elle a rit, a encore échangé deux mots avec ma mère et nous a laissé. Je ne peux pas vous expliquer à quel point cet échange m'a mise mal à l'aise. A quel point j'ai eu envie de leur dire que non je n'avais pas de petit ami mais que j'avais une petite amie et que ça m'allait très bien comme ça. Je ne l'ai pas fait. Je me suis tue. Je n'ai pas trop compris pourquoi... Mais ça m'a fait mal. Le pire c'est que je me suis tue encore une fois, au soir cette fois. Quand mon père a déclaré qu'il aimera Noël quand ses enfants seront mariés et auront des enfants à leur tour. J'ai détourné le regard. Je me suis tue. J'ai failli leur dire mais je ne voulais pas gâcher la soirée vous savez et puis mon père est homophobe. Très fort. Que dira-t-il quand il saura que sa fille ne rentrera jamais dans le moule, quand il saura que la vie qu'il lui a imaginée ne sera jamais la sienne. Je suis terrifiée à l'idée de devoir m'excuser quand je lui dirai. Je ne veux pas et je n'ai PAS à m'excuser d'aimer. Je ne veux plus être une étrangère à moi même. Je ne veux plus. J'ai l'impression que je ne vais plus pouvoir me taire très longtemps. Et je ne suis pas désolée

Via Skyrock Android